Aller au contenu principal Promotions actives

Découvrez ici plus en détail le service Mon Diamant par Cartier.

Contactez-nous pour obtenir des conseils instantanés et personnalisés ou organisez votre visite en boutique.

L'ALPHABET PANTHÈRE


De l'Avant-garde au Zoo de Vincennes, Cartier présente tout l'univers de son animal emblématique.

letter A

Avant-Garde

Tout commence par une allusion, composition de taches d’onyx sur fond de diamants pour une montre-bracelet créée en 1914. La panthère entre dans le vocabulaire stylistique de la Maison par l’évocation abstraite de son pelage. 

letter B

Brooch

En 1948, la panthère est représentée pour la première fois dans son intégralité. Le « goût du volume » que prône Jeanne Toussaint donne naissance à des pièces marquées par la recherche du mouvement, de la vie. Cette broche fut créée à partir d’une émeraude de 116,74 carats sur une commande du duc de Windsor pour son épouse.

letter C

Creativity

Les variations sur l’attitude de la panthère sont infinies. L’expression varie : qu’elle soit joueuse, lascive ou indomptable, Cartier retranscrit les traits de sa personnalité avec la même justesse. Pour ce bracelet, les joailliers se sont laissé inspirer par la forme d’un béryl dans lequel la panthère semble se mirer. Cartier crée l’illusion de la profondeur autour des jeux de lignes et de perspectives qui s’y dessinent.

letter D

Daisy Fellowes

En 1931, Cartier réalise pour Daisy Fellowes, héritière et icône de mode, un bracelet et un collier avec la fourrure de l’animal, rehaussée de perles, de saphirs et de turquoises. Une parure audacieuse, à l’image de sa propriétaire.

letter E

Exoticism

La fin du XIXᵉ siècle marque les débuts d’un goût grandissant pour les voyages. D’un continent à l’autre, les inspirations s’enrichissent ; les cultures se rencontrent. Cartier est au centre de ces échanges et fait évoluer les représentations de la panthère au fil de ces découvertes. En témoigne ce nécessaire de 1925 qui met en scène le félin dans un jardin persan.

letter F

Fauve

Le savoir-faire figuratif animalier de Cartier a donné vie à d’autres félins que la panthère. Tigres, léopards des neiges, cougars ont ainsi progressivement rejoint le bestiaire de la Maison.

letter G

Graphic

Jouant de la stylisation, Cartier dessine en 2005 une bague panthère au design puissant, construction de lignes graphiques pour un félin à porter au doigt comme une affirmation de soi. 

letter H

Heritage

Depuis 1989, plus d’une trentaine d’expositions autour de Cartier ont été organisées à travers le monde dans de prestigieuses institutions culturelles. Ces rétrospectives dévoilent, quelle qu’en soit la thématique, l’animal emblématique de la Maison dans toutes ses variations esthétiques.

letter I

ICÔNE

Objet d’un travail sur la forme allant jusqu’à l’épure, la panthère est au cœur de la création de Cartier. Autour d’elle, joailliers et designers composent un répertoire d’attitudes sans cesse renouvelé. C’est sous cette forme épurée et graphique qu’elle s’impose aujourd’hui comme une icône de la Maison.

letter J

Jeanne Toussaint

Entrée dans la Maison vers 1920 et directrice de la création à partir de 1933, Jeanne Toussaint est surnommée « la Panthère » pour sa personnalité hors du commun et son caractère affirmé.

letter K

Know-how

La panthère a ses secrets que seuls les artisans joailliers de Cartier détiennent. Rien n’échappe à leur œil : travail des proportions, du volume et des articulations, tout est étudié. Une attention qui va même jusqu’à reproduire le pelage de l’animal grâce au serti pelage. 

letter L

Louis Cartier

Comme il l’avait fait quelques années plus tôt avec le platine, Louis Cartier, le premier, fait entrer la panthère dans la joaillerie moderne. D’abord sous forme abstraite, puis de manière figurative. C’est Jeanne Toussaint, directrice de la création à partir de 1933, qui la fera surgir en volume sur des pièces rapidement remarquées – avec elle, l’animal accède au rang d’emblème de la Maison. Homme d’intuition et esprit pionnier, Louis Cartier le savait : entre cette femme de caractère et le félin, la rencontre serait féconde. 

letter M

María Félix

Surnommée la « panthère mexicaine », l’actrice María Félix est une adepte du bestiaire de Cartier. Elle commande en 1967 un bracelet composé de deux panthères, avec pattes et têtes articulées pour plus de réalisme.

letter N

Naturalism

Dans le bestiaire de Cartier, la panthère joue entre abstraction et figuration. Son pelage suffit pour évoquer l’animal en entier et, depuis les origines, Cartier mêle les deux registres avec une même maîtrise. 

letter O

Onyx

Dès les premières apparitions de la panthère, l’onyx est le matériau le plus souvent utilisé pour représenter le pelage de l’animal. Toutes de forme différente, les taches traduisent le mouvement et le volume du félin au plus près du réel. 

letter P

Perfume

Créé en 2014 par Mathilde Laurent, l’Eau de Parfum La Panthère est née de la rencontre d’un gardénia pur et réaliste avec des notes sensuelles de musc. Ce « floral-fauve » est l’expression olfactive de la panthère, symbole de la Maison Cartier.

letter Q

Queen

Souveraine et majestueuse, la panthère domine le bestiaire de la Maison. Sa silhouette altière se profile de création en création. Rien de mièvre ni de mignon chez Cartier, mais une tension sauvage, dynamique – à l’image du félin.

letter R

Roar

La panthère indomptable est fondatrice du style de Cartier. Muscles tendus, gueule ouverte, oreilles dressées, profil sculptural – plus que son anatomie, le bijou restitue l’attitude du félin.  

letter S

Serti pelage

Pour reproduire le plus fidèlement le pelage de la panthère, de minuscules fils de métal précieux sont rabattus autour des taches. Cette technique porte le nom de serti pelage, un savoir-faire propre à Cartier.

letter T

Timepieces


Le motif panthère apparaît sous forme abstraite chez Cartier en 1914 sur une montre pour femmes en onyx et diamant. Elle ouvre un registre créatif que Cartier ne cessera d’explorer. Sur cette montre, elle s'élance, bondissant, vers la boîte. L’impression de mouvement est retranscrite par la courbe décrite par le bracelet, la succession scandée des boules en émeraude ainsi que la posture dynamique de l’animal, figuré avec un souci précis du détail anatomique.

letter U

Universal

La curiosité de Cartier est sans limite, à travers le temps, à travers l’espace. Cette dynamique nourrit la vision des joailliers. Ainsi, la représentation de l’animal emblématique de la Maison évolue au fil de ces rencontres esthétiques autour de pièces qui renouvellent cette inspiration fondatrice à la résonance universelle.

letter V

Volume

En 1935, Cartier compose une bague autour d’un rubis étoilé et de deux panthères en volume, en or jaune et émail noir. C’est la première apparition d’une panthère en trois dimensions dans l’histoire de la Maison. Une audace signée Jeanne Toussaint, autre « panthère » de la Maison, connue pour son goût des pierres de couleur, du travail de l’or et du volume.

letter W

Duchesse de Windsor

En 1948, celle que l’on surnomme « la Panthère », Jeanne Toussaint, crée pour la duchesse de Windsor une broche panthère autour d’une émeraude de 116,74 carats. Ce félin en or et émail noir est la première reproduction de l’animal dans l’intégralité de son anatomie ; c’est aussi la première fois que la duchesse de Windsor succombe à son charme magnétique. L’identification est immédiate. Elle ouvre l’ère des « femmes panthères ».

letter X

XXIst century

Aujourd’hui, plus de 100 ans après sa première apparition chez Cartier, la panthère séduit non seulement les femmes, mais aussi les hommes. Une question de style et de désir d’affirmer sa liberté. On la choisit comme une signature unique. 

letter Y

Yellow Gold

Le travail de l’or chez Cartier est souvent associé à l’influence de Jeanne Toussaint, qui dans les années 1940, l’associe au volume. Ses premières panthères sont alors en or martelé ou ciselé. Aux côtés de l’or gris ou rose, il n’a jamais quitté la palette de Cartier. 

letter Z

Zoo de Vincennes

À partir de 1927, le dessinateur Peter Lemarchand passe de longues heures au Zoo de Vincennes à étudier les expressions et les mouvements des panthères pour Cartier. À la fin des années 1940, ses dessins de bijoux enthousiasment Jeanne Toussaint.

Archives Cartier Paris © Cartier - Nils Herrmann, Collection Cartier @ Cartier - Amélie Garreau © Cartier - © Cecil Beaton, Courtesy Sotheby's London - Vincent De La Faille © Cartier © Shanghai Museum/ Cartier Photo : Nick Welsh, Collection Cartier © Cartier - Katel Riou © Cartier - © the Cecil Beaton Studio Archive at Sotheby's - Harald Gottschalk © Cartier - © Periodico Excelsior Vincent Wulveryck © Cartier - Nils Herrmann © Cartier - © R Doisneau /Rapho - © Christie's Images / Bridgeman Images - m.meheut © Adagp

Haut de la page

Bas de page : vous pouvez ici vous abonner à la newsletter, faire défiler le menu des services, aller aux sites Cartier, changer le lieu de navigation.